Dans mon entourage, deux bébés sont venus combler de bonheur leurs parents et embellir le quotidien de leur famille. Mon cadeau de bienvenue est souvent un article de layette pour le nouveau-né, vêtement, couverture...etc. Pour ces deux "poussins", je manquais d'idées et voulais un peu plus d'originalité. La chaleur de cet été ne m'incitant pas vraiment à prendre les aiguilles, je m'orientais différemment en confectionnant des attrapes-rêves. Ce serait un élément de décoration à défaut de procurer des songes reposants....

 En parcourant de nombreux sites Internet, j'ai trouvé des modèles de toutes sortes, de toutes matières, de toutes couleurs et d'aspects totalement différents. Une petite idée de création me trottait déjà dans la tête mais je voulais l'étoffer en relisant la légende de l'objet. Il y en a plusieurs, selon la tribu dont il provient bien que la trame soit identique dans tous les cas. Voici celle que j'ai préférée:

  "Aux temps anciens, les animaux parlaient aux Hommes. 

  Une vieille grand-mère entretenait de bonnes relations avec Iktomi, une araignée qui avait construit une immense toile en haut de son tipi.

  Chaque fois que des enfants venaient lui rendre visite, elle devait leur interdire de toucher à la toile car c’était la maison de l’araignée.

  Un jour, Iktomi dû quitter le tipi. Elle s’adressa à la vieille femme:

 «  Pour te remercier d’avoir protégé ma maison aussi longtemps, je vais te faire cadeau de ma toile. Elle va t’aider à piéger tous tes rêves. Ajoutes des plumes, symboles des oiseaux qui lient le monde des hommes à celui des esprits, et des pierres qui seront chauffées par le soleil.

  Les bons rêves suivront les fils et descendront jusqu’aux plumes avant d’être libérés autour de ta couche.

  Les mauvais rêves, glisseront jusqu’aux pierres et y resteront captifs jusqu’à l’aube où les premières lueurs du jour les brûleront. »"

 Aujourd’hui, la créativité de chacun laisse une multitude de choix, formes, matières, agencement, dans la conception de cet objet.

  Pour les couleurs, tout naturellement, j'ai choisi:

IMG_2436

bleu-vert et jaune pour l'un,

IMG_2486 rose et mauve pour le deuxième, 

IMG_2509

 et violet, mauve et orange pour un troisième venu s'ajouter à mes projets, en cours de route.

                                                                                  

 Il est possible de créer diverses formes de base comme des croissants de lune par exemple mais j’ai privilégié le cercle, symbole du soleil. Après plusieurs essais "d'habillage" peu satisfaisants, j'ai simplement enroulé, très serré, le cordonnet autour de l'armature en fer obtenant l'effet très épuré que je recherchais.

IMG_2438

IMG_2439

 

 

 

 

 

 

 

  

IMG_2440 

Une fois le cercle de métal emmailloté par le fil de coton, les deux extrémités ont été fixées par un double noeud.

 

 

IMG_2442

Le "corps" de l'attrape-rêve a débuté, chacun dans sa couleur. J'avais pris soin de marquer les emplacements des huit point d'ancrages de fils prévus de s'agripper sur le pourtour, telles les huits pattes de l'araignée légendaire, afin de préserver l'équilibre du résultat. 

 

Il est possible, également, de tendre des napperons sur le cercle, donnant un aspect totalement différent. C'est une façon originale de recycler et de mettre en valeur les créations des aïeules qui n'ont plus leur place dans nos intérieurs fonctionnels.

 

Les fils choisis pour le corps de la "toile" multicolores ouvraient de multiples possibilités de choix de perles à insérer, tant dans l'attrape-rêve que sur les pampilles au dessous: bleu, jaune, vert, violet, parme, orange, rose pâle, fuchsia.....etc.

IMG_2510 - Copie

 Impossible d'ajouter de véritables plumes pour les objets destinés aux bébés. Pourtant superbes, elles représentent de vrais nids à poussière à proscrire de la chambre des enfants. J'ai donc sorti mon matériel à modeler la pâte polymère et j'ai commencé mes mélanges de couleurs pour obtenir les teintes désirées. En même temps, le cercle s'est habillé de fils colorés parsemés de "capteurs" de mauvais rêves. Les pampilles destinées à recevoir perles et plumes seraient alternées avec des rubans de différentes matières: satin, organza, dentelle... aux couleurs coordonnées à l'ensemble.

 Voici une de mes techniques pour former les plumes. D'abord, je prépare et j'assouplis la matière première, unie ou plus ou moins marbrée selon mon choix. Après l'avoir étalée pour obtenir une plaque d'environ 2mm d'épaisseur, je découpe un ovale allongé à l'aide d'une lame lisse et souple et je courbe légèrement les extrémités pour donner une sensation de mouvement. Avec d'un outil à bout rond, je trace la nervure centrale de la plume.

IMG_2488

 Puis, du dos de la lame (non tranchante), je marque les premières rainures de chaque coté de ce sillon.

IMG_2489

 Je trace enfin des lignes, toujours dans le même sens et très rapprochées, sur toute la surface de la plume.

IMG_2491

 Afin de donner plus de réalisme, j'entaille tout le bord avec la lame coupante en prélevant des petits morceaux de pâtes par-ci par-là.

IMG_2493

IMG_2494

 

 

 

 

La plume est presque terminée, je préfère ajouter un fil de pâte dans le sillon central pour une meilleure finition. Surtout ne pas oublier de trouer l'objet à l'une des extrémités avant la cuisson, c'est beaucoup plus pratique si on veut le suspendre! Le résultat est prêt à être enfourné aux recommandations des fabricants, le plus souvent 110° pendant 30mn, JAMAIS plus. Si l'on veut façonner les deux cotés, il faut réaliser une pré-cuisson pour ne pas détruire son travail en ayant une pâte encore malléable.

IMG_2495

 

 Les entailles du bord permettent toutes les fantaisies, indépendance ou chevauchement de certaines parties....etc.

 

 

Les coloris utilisés pour la fabrication des plumes étaient évidemment coordonnés aux teintes de l'attrape-rêve pour lequel elles étaient destinées.

IMG_2445

Anas 2

IMG_2503

 

 

 

 

 

 

 

Les attrape-rêves des enfants ont été personnalisés à l'aide de leur prénom, alors que celui de l'adulte s'est orné d'une lune et son étoile.

 Après la cuisson, une ou deux couches de vernis sont nécessaires pour faire ressortir les couleurs. Des paillettes argentées supplémentaires ont revêtu les astres du scintillement du firmament. 

 Le matériel était prêt, il suffisait de "tisser" les toiles avec les perles et ajouter les fils et les rubans.

Sac 3

Anas 4 bis

Cha 4 - Copie

 

 

 

 

 

 

 

Pour mon premier, le bleu, pas de perle centrale, les "satellites" ont été disposés de façon asymétrique. Pour les deux suivants, certaines perles méritaient d'être mises en valeur, je les ai donc mis au centre de l'objet.

Anas 5 bis

Cha 6

Deux perles ont servi à l'habillage de l'anse d'accrochage tout en cachant les noeuds de montage.

Sac 4

Anas 6 bis

Cha 2

 

 

 

 

 

 

 

L'assemblage des pampilles et leur l'agencement ont donné lieu à de multiples combinaisons, il fallait bien faire un choix.....

Sac 5

Anas 7 bis

Cha 3

 

 

 

 

 

 

 

Chaque destinataire était prêt à dormir sans crainte........si la légende était vraie!

Sac 6

Anas 8

Cha 5

Dans chaque paquet, la légende a pris la forme d'un parchemin scellé par une tresse plate.

IMG_2467

Il était temps d'offrir les cadeaux.....

IMG_2470

IMG_2566    

 

    ..... et que les petits passent la meilleure des nuits

            ....... ainsi que leurs parents!