IMG_3688

 

 

 

 

 

 

Éditions Pocket - 413 pages

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'auteur:

Anne McPartlin

Anna McPartlin est née en 1972 à Dublin. Elle a passé son adolescence dans le Comté du Kerry, à Kenmare, élevée par son oncle et sa tante. Après des études de marketing et quatre années de stand-up, sa passion de la narration la conduite naturellement vers l'écriture. 

Son premier livre traduit en français, édité en 2014, "Les Derniers Jours de Rabbit Hayes" (The Last Days of Rabbit Hayes) est son sixième roman . "Mon midi mon minuit" paraît en France en 2017 mais a été rédigé en 2005.

Actuellement, elle vit  avec son mari dans le comté de Wicklow.

son site : http://annamcpartlin.com

 

4° de couverture:

C'était le début du mois de mars, un jour de pluie, mais un jour encore béni, comme beaucoup d'autres avant, dans la vie d'Emma.

A 26 ans, la jeune fille amoureuse cohabitait avec le bonheur. Elle formait avec John, son amour d'enfance, un de ces couples unis et heureux, tissant une belle vie remplie de grands projets et de bons amis. Jusqu'à ce soir de fête qui fait basculer son existence en un crissement de pneus et ce deuil qui menace de tout engloutir.

Commence alors pour Emma, aidée de ses amis qui font bloc autour d'elle, un long chemin pour que tout ne s'arrête pas là, pour qu'après la nuit revienne le jour.

 

Au commencement:

Emma est enfermée anxieuse dans les toilettes attendant le résultat du test de grossesse. Elle est amoureuse depuis toujours de John avec lequel elle partage sa vie mais ne veut pas être enceinte. A 26 ans, elle est trop jeune ... ils sont trop jeunes pour avoir la responsabilité d'un enfant. Elle est très attachée à sa vie actuelle avec son groupe d'amis intimes: Anne et Richard, le seul couple marié de la bande, s'étant rencontrés à la fac sans jamais plus se quitter, Clodagh dite Clo, sa meilleure amie depuis l'âge de 4 ans, réussissant à merveille sa vie de chef de projet dans une grosse boîte de pub mais dont la vie sentimentale est un vrai désastre et enfin, Sean, le meilleur copain de John, beau comme un dieu, séducteur, enchaînant les conquêtes. Le résultat de ce test risque de bouleverser la vie dont elle n'aurait voulu changer pour rien au monde .....

 

Mon avis:

Après avoir lu "Les Derniers Jours de Rabbit Hayes", où j'ai apprécié l'écriture de cet auteur et sa façon d'aborder avec humour et tendresse des sujets très douloureux sans aucun misérabilisme, c'est avec un plaisir non dissimulé que j'ai abordé ce nouveau roman dont l'histoire commence assez mal puisqu'il débute par une tragédie et un deuil.

Un tout petit point négatif que je pourrais reprocher à ce roman est que très rapidement on pressent le déroulé de l'histoire et les révélations confiées le long des pages ne font que conforter le lecteur dans ce qu'il entrevoyait advenir du destin de chaque personnage, pouvant classer ce livre dans la catégorie "romance".

Mais c'est sans compter sur la qualité de la plume d'Anne McPartlin d'une sincérité et d'un réalisme qui nous emportent dans un tourbillon d'émotions à commencer par la reconstruction du personnage principal Emma. Elle traverse toutes les étapes du deuil avec un sentiment de culpabilité énorme qui emplit toute sa vie comme l'oubli de la voix de son compagnon, passer des jours sans penser à lui ...etc.

Les personnages très sympathiques que constituent la bande d'amis d'Em, n'ont rien de secondaires. Eux aussi, traversent des moments plus ou moins faciles et surmontent la disparition de leur ami comme ils le peuvent. Leur destins sont très différents mais ils restent soudés malgré la tourmente, attentifs aux autres, étant prêts à oublier leur propre détresse pour s'épauler l'un l'autre.

Nigel, le frère d'Emma, est un caractère qui m'a beaucoup touché. Consacré à la prêtrise depuis sa jeunesse, malgré les réticences de ses parents et l'incompréhension de sa soeur avec laquelle il est très lié, il traverse des moments de doutes majeurs, évoqués avec beaucoup de pudeur. S'il n'est pas le personnage le plus récurrent de l'histoire, il sait être présent aux moments les plus importants. On reconnaît là, l'âme des Irlandais très attachée à la religion.

Malgré les circonstances, l'humour étincelant est omniprésent à chaque page, pouvant tirer des larmes de rire comme d'émotion. Le style d'Anna McPartlin donne une légèreté au roman qui pourtant aborde des sujets délicats et sombres en lui confèrant, sans conteste, un optimisme plein d'espoir. Il traite du deuil mais surtout de la bienveillance, de la solidarité, de la fidélité de l'amitié et de l'amour qui donnent la force d'avancer même pendant les périodes les plus difficiles de la vie. 

Pour ma part, je classe ce livre dans les histoires qui nous veulent du bien et qui font du bien! Une belle lecture de détente.