Me voici revenue sur la terre de mes ancêtres après 15 jours inoubliables et avec des images grandioses plein la tête. Si le décalage horaire a été un peu difficile à gérer, moins 9h par rapport à la France, c'est vraiment un détail en regard de toutes les merveilles que j'ai pu admirer. Beaucoup sont connues par des photos et reportages mais la sensation d'immensité ne peut être éprouvée que sur place. L'Humain, qui se croit le roi du monde, est bien petit face aux paysages magnifiques façonnés par Dame Nature.

 Pourquoi les MotoChats? C'est une contraction de PapyMoto et MamyChat, termes gentiment donnés par notre petit-fils. Si Papy a bien des motos, Mamy n'a pas de félins à la maison mais certains individus du quartier aiment à venir se prélasser dans le jardin et obtenir quelques caresses! Avant de partir un ami nous a envoyé une illustration que j'ai gardée. Il suffit d'imaginer un deuxième biker et nous y sommes, prêts à nous envoler pour Los Angeles!

motochat

 Les valises bouclées, les billets d'avion en poche ainsi que le passeport et l'autorisation ESTA...

IMG_9236

IMG_9239

IMG_9238

 

 

 

 

 

 

 

 ... en avant pour l'Aventure... et ça se mérite, car du départ de la maison à l'atterrissage environ 13h d'avion... sans dormir pour moi! Heureusement qu'une sélection très variée de films sont à disposition des voyageurs. Je vous parlerai une prochaine fois de quelques découvertes cinématographiques intéressantes....

20190526_001121

Survol de la pointe sud du Groënland.

20190525_235620

Enfin la civilisation s'affiche de plus en plus dense.

20190526_010440

Et le terme du voyage par les airs...Los Angeles.

20190526_011449

Ce n'est pas parce que nous avons touché le sol américain que l'attente est terminée. Le passage en douane et le contrôle des bagages a bien ajouté 3/4 d'heure au compteur.

Puis une heure supplémentaire d'attente pour attraper la navette de l'hôtel parmi la ronde infernale de tous les bus, taxis et autres véhicules circulant devant le terminal.

20190526_034617

 

 

 

 

Nous avons remonté le temps puisque nous avons volé vers l'Ouest mais les mines sont quand même fatiguées à l'arrivée malgré ce rajeunissement artificiel!

Enfin, une douche salvatrice nous requinque mais surtout ... ne pas se laisser aller et dormir. Il est plus de 18h, il faut attendre la nuit pour tenter de se cadrer sur les horaires locaux. Le lendemain, la grande randonnée commence pour de bon!

La journée se termine dans un restaurant mexicain où la plupart des plats sont préparés devant nous.

IMG_8367

Ce premier contact dînatoire nous fait prendre conscience de l'échelle du monde dans lequel nous venons d'arriver. La plupart du temps, on peut choisir le volume de son assiette: small, médium ou large ... voire mini, XL, XXL ... etc. Après commande, il est évident que 2 convives de notre acabit peuvent se restaurer pleinement avec une assiette small! Ce constat se vérifiera quasiment partout. Certains se demandent encore pourquoi l'obésité est un fléau qui s'abat sur la population nord-américaine et les occidentales d'une manière générale. La "mal-bouffe", surchargée en gras et en sucres, est omniprésente mais les quantités proposées sont aussi démentielles. La plupart du temps, en traversant le plus petit village habitué au tourisme, les effluves sucrés surchargés de graisse viennent écoeurer nos narines sans avoir besoin d'être à proximité de points de restauration! Mais, qu'on ne s'y trompe pas, il est possible de manger bien et bon sans forcément se rabattre sur des salades. Il suffit de prêter attention aux plats proposés ce qui donne un sacré coup de pied aux idées reçues!

C'est enfin la fin de la journée pour de bon et nous pouvons regagner notre immense chambre. Nous n'allons certainement pas nous déranger dans un lit capable accueillir au moins 4 personnes!

IMG_8486

 Le repos est nécessaire pour recharger les batteries quelque peu mises à mal ces dernières 24h, la route nous attend demain!